Les conséquences dramatiques d’une entorse mal soignée

L’entorse mal soignée fait partie de mon quotidien en tant que kiné. Vous allez comprendre les conséquences dramatiques que peut amener une absence de traitement sur une cheville foulée.

Après votre entorse de la cheville, vous avez été obligé de ralentir le rythme de votre vie. Vous détestez ce sentiment de privation et je vous comprends : quel bonheur d’aller faire sa petite course du dimanche sous le soleil ou sa séance de crossfit.

Quelques temps après votre torsion de la cheville, malgré une diminution de vos douleurs, vous n’êtes pas complètement rassuré. Vous sentez votre cheville encore faible et fragile et vous commencez à être inquiet d’avoir négligé son traitement qui va potentiellement ralentir la reprise de vos activités… Que faire pour rattraper ça ?

En tant que kinésithérapeute, je suis effaré du nombre de personnes qui viennent me voir en rééducation après une ancienne entorse mal soignée… 

Pourquoi ce retard de soins ? Cela peut être dû :

Au long délai d’attente des cabinets de kinésithérapie pour avoir une consultation 

Par manque de temps dû à vos semaines bien remplies. Trouver le temps dans son agenda pour aller voir un kiné chaque semaine n’est pas facile pour tout le monde… 

De l’implication du professionnel de santé qui laisse à désirer (et oui, comme partout il peut y en avoir…)

De la sous-estimation des conséquences d’une absence de traitement après une entorse de cheville.

Nous avons vu que pour optimiser la récupération des ligaments de la cheville, vous devez commencer des exercices précocement. Ces exercices vous permettent de retrouver une cheville fonctionnelle plus rapidement : diminution de la durée de l’arrêt de travail, de la gêne lors de la marche ou la descente des escaliers …

Je vais vous parler dans cet article des conséquences d’une entorse mal soignée 

Vous augmentez le risque de vous faire une nouvelle entorse avec une entorse mal soignée

Je le répète, je le rabâche à longueur de journée à mes patients : “le premier facteur de risque d’une entorse de la cheville, c’est d’avoir eu une entorse de cheville auparavant.”

Faisons un petit jeu ensemble : imaginons que je sois responsable d’une équipe de 100 footballeurs professionnels et que mon but soit de sélectionner 20 joueurs les plus à risque d’avoir une foulure de cheville. Je peux palper et observer leurs chevilles, je peux regarder leur comportement proprioceptif ou encore les réactions musculaires à l’entraînement….

MAIS malgré tous ces examens cliniques et toutes les données que je pourrai en ressortir, je sélectionnerai quand même en priorité simplement ceux qui ont déjà eu une entorse de cheville.

Impressionnant non ?

Et qui dit se tordre de nouveau la cheville, dit un nouvel arrêt de votre pratique sportive et des risques de séquelles supplémentaires (risque d’arthrose future et risque d’hyperlaxité ligamentaire par exemple).

cercle vicieux de l'entorse mal soignee

C’est un cercle vicieux très frustrant… L’objectif étant de tout faire pour ne pas arriver dans ce cercle afin de ne pas vous sentir perdre le contrôle face à cette situation.

Voici l’exemple dramatique de Stephen Curry, le meilleur basketteur au monde mais avec une instabilité chronique de la cheville :

Les risques d’instabilité de cheville après une entorse : un gros problème avec de vraies solutions ! 

C’est la principale conséquence d’une entorse mal soignée : votre cheville se tord régulièrement, votre cheville lâche ou se dérobe lors de certaines activités qui vous paraissent pourtant anodines.
L’instabilité de la cheville c’est la réduction de la capacité d’un individu à stabiliser son articulation.

Pourquoi la cheville devient-elle instable après une entorse de la cheville ?

La cheville peut devenir instable pour plusieurs raisons :

  1. L’accumulation d’entorses de la cheville  va dégrader la stabilisation de votre articulation (augmentation de la laxité des ligaments).
  1. Sans exercice régulier après la blessure, le risque d’instabilité chronique augmente considérablement.

Certains facteurs augmentent le risque d’instabilité : c’est le cas de l’hyperlaxité génétique des ligaments (principalement retrouvée chez les femmes). La laxité peut se retrouver sur les faisceaux ligamentaires du genou, du pouce et de la cheville.

Les répercussions d’une instabilité sur la cheville

Une cheville instable, c’est comme un jongleur qui devient aveugle : 

Le jongleur analogie avec entorse mal soignée
  • Ses sens sont perturbés : il arrive moins bien à se situer dans l’espace et a donc plus de chance de laisser tomber une des balles. 
  • il a plus de difficulté à coordonner ses mouvements : parfois il lance sa balle trop fort, parfois il essaie de la rattraper trop tôt.

La diminution de coordination et de perception des positions du corps dans l’espace vont rendre le risque d’échec beaucoup plus important pour le jongleur.

Au début, ces imperfections ne vont pas changer grand-chose pour le jongleur. Il va réussir à compenser les petits décalages mais petit à petit il va se retrouver dépassé et les balles vont tomber.

C’est la même chose pour votre cheville foulée. 

En résumé, une foulure de cheville mal soignée :

– arrive moins bien à se situer dans l’espace : elle ne sait plus dans quelle position elle est. Donc elle est plus à risques de se tordre.

– arrive moins bien à coordonner la contraction de ses muscles lorsque vous bougez.

Les conséquences d’une entorse mal rééduquée : pourquoi faut-il s’en préoccuper ?

Pourquoi c’est important de ne pas prendre la guérison de l’entorse de cheville à la légère ? Parce qu’il y a des vraies conséquences sur le long terme !!

Vous avez plus de risques de vous re-tordre la cheville et d’aggraver votre traumatisme initiale. Passer d’une simple élongation de vos ligaments à une déchirure partielle par exemple. Cela peut amener plus d’instabilité et augmenter l’usure du cartilage dans l’articulation atteinte.

Vous risquez de diminuer votre activité sportive par peur de vous refaire mal sur votre cheville blessée. Vous serez alors privé du bonheur de jouer au foot avec votre fils ou votre fille quand vous serez parents par peur que votre cheville vous lâche à nouveau. Vous risquez d’abandonner vos sorties trails en forêt que vous aimez tant après votre travail.

Si les traumatismes se répètent, les ligaments ne vont plus réaliser leur rôle de stabilisation. Votre articulation risque de devenir plus douloureuse ou de créer un oedème persistant (gonflement) plus difficile à faire partir. Imaginez-vous ne plus pouvoir tenir longtemps debout lors de votre travail sous peine d’élancement douloureux. Imaginez-vous dans l’incapacité de courir après votre bus.

De plus, si les ligaments latéraux de la cheville réalisent moins bien leur rôle , vous aurez plus de chance de vous blesser ailleurs : fractures, rupture du ligament croisé du genou ou autres lésions associées.

Le dernier recours aux chevilles instables, c’est malheureusement le traitement chirurgical. Et il vaut mieux tout faire pour éviter une opération  !!

Quelles sont les solutions pour éviter une entorse mal soignée

Mais soyez soulagé, vous avez des solutions pour aller mieux durablement même si vous n’avez pas pris le meilleur départ. Le traitement de l’entorse c’est un marathon et non un sprint : même en ayant du retard rien ne vous empêche de finir la course.

Dans un premier temps, pour limiter le gonflement, vous pouvez utiliser une attelle adaptée (attelle de compression). Afin de suppléer la stabilité de votre ligament et pour limiter vos sensations de faiblesse ou d’instabilité, vous pouvez choisir une orthèse (ou attelle) semi-rigide ou rigide.

Un médecin ou un kinésithérapeute peut vous en prescrire une adaptée (selon la gravité de l’entorse, le stade de la guérison, la douleur, le sport pratiqué).

 Mais il ne s’agit pas d’une solution durable à votre problématique : c’est une solution temporaire !

Voici la  solution optimale :

Pour éviter le risque d’une entorse mal soignée et ses conséquences, les articles scientifiques sont unanimes sur l’efficacité des exercices. C’est la pierre angulaire de votre guérison.  Il s’agit d’exercices de proprioception, de renforcement musculaire et de travail de la coordination

Entorse mal soignée, la réponse avec les exercices

Si vous cherchez une solution miracle, je suis désolé de vous dire qu’il n’y en a pas. La réussite n’est pas basée sur un exercice en particulier mais sur la répétition et la variation des exercices ! Réalisez régulièrement des exercices et non pas 1 ou 2 fois par semaine. Des sollicitations et des perturbations différentes vous aideront à maintenir la motivation. C’est la clé de la réussite pour retrouver votre sérénité et votre confiance lors de votre sport.

Mais je sais que vous êtes motivés et qu’ensemble nous allons y arriver !

Reprenez le contrôle de votre entorse, faites vos exercices régulièrement et jonglez les yeux ouverts !

Source :

Hertel J, Corbett RO. An Updated Model of Chronic Ankle Instability. J Athl Train. 2019;54(6):572–588. doi:10.4085/1062-6050-344-18

Partagez ce post

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

2 réflexions sur “Les conséquences dramatiques d’une entorse mal soignée”

  1. Ping : Entorse grave de la cheville : arrêtez de perdre du temps ! (conseils kiné)

  2. Ping : Courir après une entorse de cheville : 4 tests afin d'éviter une catastrophe !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code